Le Guide Alimentaire : un outil désuet?

DRUMMONDVILLE, 7 mai 2015 — Je ne vous apprends rien en vous disant que la science de la nutrition évolue rapidement et que les recommandations se doivent d’être révisées à un rythme respectant cette réalité. Si nos voisins du sud mettent à jour leurs recommandations alimentaires tous les cinq ans, notre Guide Alimentaire canadien date déjà de 2007.

Ceux qui ont déjà assisté à mes conférences ou qui suivent mes différentes chroniques savent bien que, considérant les nouvelles évidences scientifiques, je n’endosse pas la réparation des macronutriments recommandés par le Guide qui est trop axée sur les produits céréaliers et trop peu sur les protéines de bonne qualité. J’étais donc bien heureuse de tomber sur un article percutant du Dr Yoni Freedhoff, professeur à l’Université d’Ottawa, s’opposant publiquement aux recommandations désuètes de notre cher Guide Alimentaire. Dans son article publié le 26 avril dernier dans le Globe and Mail, celui-ci accuse l’importance donnée aux considérations économiques, soit l’industrie agricole canadienne, avant la santé de la population. Enfin quelqu’un qui pense comme moi! À lire absolument.

Lien vers l’articleconférence

Retour >

PRENEZ VOTRE
PREMIER RENDEZ-VOUS
GRATUITEMENT
close-link

INSCRIVEZ-VOUS
À MON INFOLETTRE

 
close-link